Les bienfaits de l'opéra sur le plexus solaire

Kaufmann, Florez et beaucoup d’autres…

Kristine Opolais et Jonas Kaufmann
Manon Lescaut au Bayerische Staatsoper
16 novembre 2014 : A peine la diffusion de Manon Lescaut achevée sur la Radio Bavaroise hier soir, j’en mesurais immédiatement les effets bénéfiques sur mon plexus solaire. Preuve qu’un flot d’harmonie quasi céleste peut réveiller l’être profond qui s’était endormi.
En premier, l’alchimie orchestrale de Giacomo Puccini a le pouvoir de nous inonder d’émotion pure. Et accompagnée par des voix d’une sonorité riche et vibrante, la musique se répand en nous à la manière de rayons solaires, évoquant joie et bien-être. Peut-être aussi qu’en laissant la musicalité de voix somptueuses nous envahir, sensations et souvenirs remontent à la surface. En ce sens, la musique nous invite à retrouver une forme d’émerveillement propre à l’enfance.
Cette nouvelle saison s’annonce riche et stimulante et donne envie de sillonner le monde. Certains soirs, il y a des lieux où le ciel de l’art lyrique est grand ouvert, où les dieux secouent la poussière dont il était couvert, où l’on peut assouvir sa gourmandise de lyrisme. A cet effet, j’ai préparé le petit agenda 2015 à l’usage des pigeons-voyageurs.


Je vous livre ma sélection très subjective de ces lieux et de leur happening où il sera bon d’aller rêver en 2015. Il y est beaucoup question de Jonas Kaufmann et Juan Diego Florez car l'essentiel est de voyager et de vibrer.

Andrea Chénier à Londres en janvier
Jonas Kaufmann incarnera pour la première fois Andrea Chénier, le poète romantique français pris dans la tourmente de la Révolution Française et guillotiné. Cette œuvre éminemment théâtrale offre un rôle dont les plus grands 
ténors s’emparent avec délectation pour s’envoler sur les crêtes de l’art lyrique. La musique de Umberto Giordano fera s’enflammer cet hymne à la fraternité, à l'amour et à la mort libératrice, … et le public. La nouvelle production est confiée à David Mc Vicar et Antonio Pappano sera dans la fosse (Royal Opera House - Diffusion live au cinéma le 29 janvier).


Aida à Rome en février
Sans nul doute, cette soirée Verdi à l’Académie Sainte-Cécile de Rome est amenée à faire parler d’elle car elle réunira Anja Harteros, Jonas Kaufmann, Ekaterina Semenchuk et Ambrogio Maestri sous la baguette d’Antonio Pappano (27 février 2015).
On pourra aussi courir à Vienne pour fondre devant Anja Harteros, royale Elisabeth de Valois dans Don Carlo.

La Donna del Lago à New York en mars
Un opéra virtuose de Rossini adapté du poème épique de Sir Walter Scott avec un casting d’étoiles du bel canto : Joyce DiDonato et Juan Diego Flórez, mais
Joyce DiDonato et Juan Diego Florez
La Donna del Lago au Royal Opera House D.R.)
aussi Daniela Barcellona et John Osborn. La première production new-yorkaise du réalisateur écossais Paul Curran avec Michele Mariotti à la direction d’orchestre (Metropolitan Opera - Diffusion live au cinéma le 14 mars 2015).
A Paris, reprise de Faust de Gounod dirigée par Michel Plasson dans la mise en scène fourmillante de Jean-Louis Martinoty. Pour le velours de timbre de la basse russe Ildar Abdrazakov en Méphistophélès, le Faust de Piotr Beczala ou Michael Fabiano et Krassimira Stoyanova.


Cavalleria rusticana et Pagliacci à Salzbourg en avril
Prise de rôle très attendu pour Jonas Kaufmann dans les deux opéras emblématiques du vérisme et une nouvelle production du Festival de Pâques. Le ténor prêtera sa voix aux deux rôles principaux, Turiddu et Canio.
Au Festival de Pentecôte, première apparition de Cecilia Bartoli dans Iphigénie en Tauride de Gluck. A Vienne, Anna Netrebko retrouve le costume d’Anna Bolena, aux côtés de Luca Pisaroni et Ekatarina Semenchuk. A Munich, Diana Damrau revient dans Lucia di Lammermoor de Donizetti au côté de Pavol Breslik.


Le Roi Arthus entre au répertoire de l’Opéra de Paris en mai
Le chef d’œuvre de Chausson, dirigé par Philippe Jordan et mis en scène par Graham Vick avec Thomas Hampson, Sophie Koch, Roberto Alagna. L’une des rares nouvelles productions de l’Opéra de Paris avec un metteur en scène passionnant, un chef wagnérien et une belle distribution.


Adriana Lecouvreur à Paris en juin
Angela Gheorghiu dans Adriana Lecouvreur 
au Royal Opera House en 2011 (D.R.)

Le poignant mélodrame vériste de Cilea pour les débuts à Paris du metteur en scène David McVicar. A voir pour le timbre soyeux d’Angela Gheorghiu et la Princesse de Bouillon de Luciana D’Intino. De beaux affrontements lyriques en perspective entre les deux rivales qui s’entredéchireront pour les faveurs du beau militaire Maurizio incarné par Marcelo Alvarez.
A Milan, il sera probablement héroïque d’accéder à la Scala pour Cavalleria rusticana de Mascagni et le deuxième Turiddu de la saison de Jonas Kaufmann.


Otello à Milan en juillet
Le très rare opéra de Rossini vaudra le voyage en Italie pour la distribution belcantiste superlative, Juan Diego Florez, Olga Peretyatko et Gregory Kunde. L’ouvrage sera dirigé par John Eliot Gardiner et la production signée de Jürgen Flimm.
Plus au nord, son Guillaume Tell sera accessible au Royal Opera House avec un casting alléchant - Gerald Findley, John Osborn et Malin Byströn - et une nouvelle production confiée à Damiano Michieletto pour ses débuts à Londres. On aura la tête dans les étoiles aux Chorégies d’Orange pour Carmen et le grand retour en France de Jonas Kaufmann après 4 ans d’absence dans un opéra. "La Fleur que tu m'avais jetée" suspendue à un fil pour la Carmen de Kate Aldrich.

Fidelio au Festival d’été de Salzbourg
Les grandes voix se partageront l’affiche dans plusieurs reprises : Le Trouvère avec Anna Netrebko et Norma avec Cecilia Bartoli.

Jonas Kaufmann dans Fidelio à l'Opéra de Paris (D.R.)
Mais aussi Fidelio de Beethoven, du solide avec une distribution de haut vol: Jonas Kaufmann retrouvera Ludovic Tézier, aux côtés d’Adrianne Pieczonka et Tomasz Konieczny. La "signature" du Florestan du ténor bavarois pour ce "Gott" impressionnant, le cri initial qui commence par un pianissimo immatériel et enfle progressivement le son jusqu'à l'immensité.


5 commentaires:

  1. Joli choix, que je partage entièrement.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Tout d'abord, laissez-moi vous dire que j'adore vraiment votre site, si raffiné et si agréable, que je suis déjà depuis un bon moment... ! Etant donné que je suis réellement une néophyte en matière d'opéra (mais une grande admiratrice néanmoins), j'ai toujours un peu peur de laisser un commentaire...
    J'admire aussi les choix pour les mois à venir... J'ai malheureusement manqué la diffusion en direct de Manon Lescaut en radio. Savez-vous si on peut le réécouter en podcast ?

    RépondreSupprimer
  4. Chère Clelie
    Merci de vos encouragements et n'hésitez pas à laisser des commentaires. Vous avez pu constater que sur ce site, il est question de ressenti et d'émotion et pas de jugement.
    Pour écouter Manon Lescaut, vous pouvez utiliser le lien ci-dessous (après environ 30 mn de commentaires). Bonne écoute !

    Lien : http://www.dr.dk/radio/
    Il faut saisir "Manon Lescaut" dans la zone de recherche en haut à droite. Vous trouverez celle du 15/11 dans la liste proposée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un tout grand merci pour votre réponse ! Je me précipite sur le lien !

      A très bientôt, alors !

      Supprimer